Questions-Réponses Pérou-Bolivie

Que mettre dans son sac à dos ?


Voilà bien la question que je me suis longuement posée en préparant le voyage ! On lit un peu partout que ce sera l'hiver là-bas alors qu'ici c'est le plein été, que les écarts de températures sont importants, qu'il ne faut pas oublier la crème solaire, qu'il ne faut pas compter se baigner à Lima... alors, je mets quoi dans mon sac ?

J'ai donc opté pour la technique des multi-couches, laissant la possibilité de se dévêtir à loisir au fur et à mesure de la journée.
Concrètement ça a donné ça sur la majeure partie du voyage : pantalon-short + débardeur ou t-shirt + pull polaire + veste polaire + foulard (genre chèche). On a bien évidemment rajouté un coupe-vent, des gants, et un bonnet sur Potosi et Uyuni par exemple.

  • Pour l'expédition Sud Lipez et Salar, le froid s'est largement invité. Sous le pantalon le legging a fait son apparition, le t-shirt manches longues est sorti du sac et l'écharpe en alpaga a pris le relai du foulard. Certains voyageurs optent pour la doudoune ; je trouve l'encombrement vraiment important pour le peu d'usage qu'on en fait sur l'ensemble du voyage. Pour la nuit, nous avions nos propres duvets en plus des couvertures et draps fournis et ce ne fut pas du luxe... La température a chuté à -12° la seconde nuit, sans chauffage aucun ds les habitations.
  • Le maillot de bain nous fut utile pour les sources chaudes dans le Colca.
  • Les guesthouses proposent très souvent des services de laverie, il n'est donc pas nécessaire de se charger outre mesure. 
  • Les draps et le linge de toilette nous ont toujours été fournis et nos sacs à viande en soie n'ont été utiles que dans le Colca par crainte d'avoir froid et non par mesure d'hygiène.
  • Les gourdes sont bien utiles lors de la descente dans le Colca : nous avons purifié l'eau avec du Micropur.

Santé : quels sont les désagréments auxquels il faut s'attendre ? Qu'allons nous emporter ?

Le climat froid et sec limite assez naturellement les proliférations bactériennes en tout genre, ainsi que les bestioles désagréables.
Ni moustique, ni araignée, ni rat ou autre rongeur rencontrés dans nos logements ou dans les rues des grandes villes.
Nous avons mangé dans des restos de rue, sur les marchés et n'avons pas été malades (hormis Ben et cet Orchata -produit lacté, sensible à souhait- acheté à la féria de Sucre). Comme partout, privilégiez les restos où mangent les locaux et où le débit est important. Pour l'anecdote, nous sommes partis 4 jours dans le désert du Sud Lipez avec tout le stock de viande rangé dans une mini glacière. Personne n'a été malade à l'issue du voyage et nous mangions encore du poulet le dernier midi.

Le seul "gros" souci pour ces 2 pays est le Mal des Montagnes. Pour le gérer, nous sommes bien sûr montés par palliers (Lima, Arequipa, puis Puno), et avons pris des granules homéopathiques de coca en préventif. Pas de crise majeure chez les enfants, quelques maux de tête chez les adultes, traités à l'ibuprofène ou à l'aspirine. Egalement de légers saignements de nez pour moi. Nous n'avons pas eu recours au Diamox, largement préconisé sur les forums. 
Associé à la montée en altitude, il y a inévitablement le souffle court. Nous avons tous une bonne condition physique et sommes plutôt sportifs, pour autant, chaque effort se paie cash dès qu'on dépasse les 3500 m. N'envisagez même pas de trottiner à Puno ! La seule solution, prendre son temps gif sourire 

La pharmacie du voyageur reste donc assez basique. Pour nos quelques désagréments nous avons utilisé les anti-diarrhéiques, les pansements intestinaux, les pansements pour ampoules et écorchures, l'aspirine, la ventoline.

Les déplacements sont ils faciles dans ces 2 pays ?

Les distances à parcourir sont généralement importantes dans ces pays, il faut donc s'armer de patience et prévoir suffisamment de temps pour ses déplacements si on ne choisit pas les liaisons aériennes, parfois couteuses.

  • Le principal moyen de déplacement est le bus Bus 1 1. C'est en fait un terme générique, et il existe 3 type de "bus"
  1. Le car, que l'on appelle communément "bus". Sièges disposés en 2+2, confort variable selon les compagnies. 1 ou 2 étages selon les trajets. Avec ou sans WC, wifi, repas... Ils peuvent être "semi-cama" : sièges inclinables à 145° (en général) avec repose-pied dépliable ou "cama" : sièges plus larges inclinables à 160° (dispo en 2+1 dans ces bus).
    Les bus partent à l'heure (péruvienne bien sûr !), qu'ils soient pleins ou pas. 
  2. Le collectivos : c'est aussi une sorte de minivan, moins confortable que le combi. Départ une fois plein et chargement maximal ! Nous nous sommes retrouvés à 22 pour 15 places !!
  3. Le combi : c'est un minivan pouvant accueillir 10 passagers. Il n'a pas d'heure de départ fixe, il attend d'être plein pour partir. Il multiplie les arrêts sur la route pour recharger des passagers dès qu'il a de la place. Temps de trajet assez aléatoire, variant en fonction du nombre d'arrêts.

Il est très facile d'acheter ses billets, soit auprès d'agences, ou d'hôtels, soit directement auprès des compagnies de bus dans les terminaux.

Anticiper l'achat permet d'être certain d'avoir le bus que l'on souhaite et de ne pas se faire coincer sur place faute d'autre bus dans la journée ; sur certaines liaisons c'est 1 voire 2 bus par jour, pas plus. L'achat en dernière minute permet, quant à lui, de négocier les tarifs. A 5, et sans anticipation, nous avons toujours pu assurer nos déplacements comme prévu...

  • Un autre moyen de transport facile est le taxi Taxi

La seule chose est de savoir faire la différence entre Vrais et Faux taxis.
Tous les forums alertent le voyageur sur les "faux taxis" de Lima et Arequipa entre autres. Ils existent bel et bien ! Les vrais taxis ont toujours une enseigne fixée sur le toit alors que sur les faux taxis il n'y a qu'un sticker apposé sur le pare-brise. Pour éviter tout doute, il est toujours facile de solliciter l'aide d'un policier, présent à tous les coins de rue des grandes villes !

On trouve donc des taxis partout, il suffit de les héler de la main. Toujours négocier le prix de la course avant de monter, il n'y a pas de taximètres. Attention, selon le nombre de passagers le prix fluctue. 

Que mange-t-on là-bas ?

Côté légumes 

On sait que la pomme de terre est originaire d'Amérique du Sud et il ne sera donc pas surprenant d'en trouver un large éventail sur les marchés. Au resto, on la trouve surtout sous forme de frites !

Les légumes sont très présents sur les marchés également, et sont similaires, en grande partie, à ceux que l'on trouve en Europe. Tomates, carottes, aubergines, courgettes (de plusieurs variétés d'ailleurs), choux, coriandre, pois... Les légumes sont essentiellement retrouvés dans les soupes, assez peu en accompagnement du plat principal. 2 rondelles de tomate et une feuille de salade tiendront compagnie à la viande.

Côté fruits

Comme pour les légumes, l'offre est large, mais plus exotique qu'en Europe. Pommes et poires cotoient ananas et fruits de la passion, mangues et goyaves. Très facile de trouver de quoi se satisfaire. 

Dans les restos, peu de fruits sont proposés, les desserts sont rares et souvent composés de banane ou de pastèque.  

Viandes et poissons 

Les volumes de viande sont nettement plus importants qu'en Asie.
Le boeuf est toujours servi bien cuit et s'est avéré plutôt gouteux et peu ferme sous la dent, pour le bonheur des enfants.
Le poulet est la star, servi frit, en milanaise ou au four. Egalement servi dans les soupes.
Bien évidemment, pour être dépaysé il ne faut pas manquer de gouter à l'alpaga, viande ferme aux dires de nos 2 gars, mais gouteuse. Et pour les plus aventureux, le Cuy grillé, spécialité de la région de Cusco ; c'est tout simplement du cochon d'Inde grillé. Pour les avoir vu s'amuser dans leurs enclos, impossible pour nous de les déguster ensuite ! 

Le poisson est excellent, testé lors de notre excursion à Paracas.

Pour accompagner ou terminer le repas 

Le riz accompagné de frites est servi à tous les repas dès lors que vous choisissez le menu du jour. C'est un riz nature qui en lassera plus d'un au cours du séjour, à la différence des riz asiatiques, souvent cuisinés et nettement moins monotones !

Le pain est excellent, avec un petit air d'Europe : sorte de Ciabatta pour le petit déj', ou petits pains à la française dans certaines boulangeries.

Les desserts ne sont pas systématiques au restaurant. Souvent on vous proposera une banane au chocolat ou une sorte de Jelly anglaise nappée de crème fouettée. Ce qui est beaucoup plus coutumier est de vous servir un maté, infusion de plantes (coca ou autres)

Commentaires (8)

sylvain
  • 1. sylvain | 19 Fév 2015
Bonjour,
Pouvez vous me dire ce que vous avez emporter dans vos bagages au niveau médicaments et homéopathies,
je m'inspire grandement de votre voyage pour préparer le notre au mois de juillet 2015.
merci
cordialement
sylvain
voyagesenfamille
  • 2. voyagesenfamille (site web) | 27 Fév 2015
Nous avons emmené une pharmacie classique avec en plus quelques médicaments pour le mal d'altitude.
- Granules de Tabacum 7CH : 5 granules avant le départ en cas de mal des transports
- Granules de Coca 9 CH et 5CH : 5 granules x3 /j (si troubles, passer au 5CH). Prevention mal des montagnes
- Nurofen en cas de maux de tête
Il est important de monter progressivement par pallier et non brutalement ; par exemple: lima > arequipa > cuzco > la paz et non lima > la paz
Le traitement antipaludéen est inutile sauf si vous allez dans la forêt amazonienne. Prévoir Smecta, Spasfon et antibiotiques en cas diarrhée infectieuse.

En espérant que tout ça ne vous sera pas nécessairement utile ! Bon voyage à vous.
Cécile
  • 3. Cécile | 31 Mai 2015
Bonjour,
Quel beau site et merci de faire partager vos expériences...
Je m'en inspire pour préparer mon voyage pour cet été... ;-) avec 2 enfants de 4 et 9 ans, mais nous resterons plus au Pérou...
Avez-vous réservé les hôtels à l'avance ou pas ?
Merci d'avance
Cordialement
Cécile
voyagesenfamille
  • 4. voyagesenfamille (site web) | 31 Mai 2015
Bonsoir Cécile, Merci pour votre commentaire sur notre site. Nous n'avions pas réservé tous nos logements au Pérou car nous ne savions pas précisément le temps que nous allions consacrer à nos étapes. Lima, Paracas, Arequipa et Cusco étaient réservés. Pour le reste, nous avons soit réservé la veille via l'hôtel précédent (comme à Arequipa, qui nous a réservé la chambre et nous a assuré l'accueil à Cabanaconde, ou à Ollantaytambo qui nous a assuré le logement sur Agua Calientes où l'offre est importante, certes, mais la demande aussi), soit fait notre choix en arrivant sur place (Ollantaytambo ou Pisac). Dans les villes peu étendues, cela se fait facilement car on se balade à pied et on va "de chambre en chambre". Quand la ville est plus importante, il faut parfois se déplacer plus longuement, pas évident avec les enfants, d'où l'intérêt d'avoir un point de chute. Je conseillerais de repérer sur le net les hotels qui pourraient vous convenir et de les réserver la veille ou bien de vous y présenter en espérant avoir de la place. Bien souvent s'ils sont complets ils vous proposeront un autre hotel ou passeront les coups de fil nécessaire pour vous éviter de cavaler inutilement. Un minimum de préparation peut vous faire gagner beaucoup de temps et épargner bien des ronchonnements aux enfants !
Belles vacances à vous. Isabelle
Stéphanie
  • 5. Stéphanie | 17 Juil 2015
Merci beaucoup pour votre site. Je souhaite partir en famille l'année prochaine avec mon mari et mes 3 enfants. Mais je me demandais si ils n'étaient pas trop jeunes, notamment pour l'altitude. (10, 8 et 5 ans). Qu'en pensez-vous ? Je voulais également savoir si vous aviez une idée approximative du montant total de votre budget pour ce mois de dépaysement.
Merci d'avance pour vos conseils.
voyagesenfamille
  • 6. voyagesenfamille (site web) | 20 Juil 2015
Bonjour,
c'est effectivement l'altitude le principal élément à prendre en compte pr votre voyage. 5 ans c'est peut être un peu jeune... il faudrait regarder sur les forums si les retours sur ce pays avec jeunes enfants sont nombreux. Dans tous les cas il vs faudra monter progressivement, par paliers. Évitez une arrivée sur La Paz ! Vous pouvez aussi opter pour des activités douces privilégiant les déplacements en voiture plutôt que la marche. L'altitude affaiblit nos capacités et il faut vraiment le prendre comme une constante du voyage.
Pour ce qui est du budget, je n'ai plus les chiffres en tête ni le fichier à portee de main. Je mailerai à mon retour de voyage...
Cordialement. Isabelle
Lulumi
  • 7. Lulumi | 10 Fév 2016
Bonjour

Nous partons en aout au Pérou avec nos trois enfants (7 10 12 ans), faut-il réserver les bus pour les grands trajets ou avez-vous toujours trouvé ce que vous cherchiez ?

Meme demande concernant les hotels réserviez vous d'une étape à l'autre ou tt avant le départ ?

Merci pour vos réponse et votre site super riche en infos (je l'ai mis dans mes favoris et m'en inspirerez ppour nos futurs voyage )
izabzh
Bonjour
Nous n'avons jamais réservé de bus à plus de 48h du départ et avons toujours trouvé notre bonheur, mais parfois en devant le payer un peu plus cher...
Pour les hotels nous avions réservé quelques étapes, soit parce que nous voulions absolument séjourner là (Cusco), soit parce que c'était plus confortable (1ere et dernière nuit ou arrivées tardives).
Il est possible de trouver en arrivant sur place, ou en réservant la veille ; aucun soucis pour ça.

bons préparatifs à vous
Isabelle

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 10 Oct 2016

×