Le centre-ville de Nantes

Notre balade en centre-ville fut vraiment très rapide -trop rapide-, pour cause de mauvais temps. Je ne vous offre qu'un aperçu de cette très jolie ville et j'espère pouvoir étoffer cet article à l'occasion d'une autre escapade nantaise...

La vieille ville

Le château des Ducs de Bretagne

Implanté dans le cœur historique de Nantes, le Château des ducs de Bretagne est le monument-phare de son patrimoine urbain. 

Côté ville, c’est une forteresse dont les 500 mètres de chemin de ronde sont ponctués de sept tours reliées par des courtines.

chateau nantes

chateau nantes

chateau nantes

Côté cour, il abrite une élégante résidence ducale du 15e siècle en pierre de tuffeau, de style gothique flamboyant portant les premières marques d’inspiration Renaissance, et d’autres bâtiments datant du 16e et du 18e siècles. Ceux-ci contrastent par leur blancheur et leur raffinement sculpté, avec la rudesse des murailles extérieures en blocs de granit séparés par des assises de schiste.

chateau nantes

chateau nantes

Depuis le château, jolie vue sur la Tour Lu

tour lu nantes

L'église Ste Croix

La cloche de l'ancien beffroi de Nantes a été installée en haut de la tour.

Eglise ste croix

Le quartier Graslin

Le passage Pommeraye

Louis Pommeraye rêvait de transformer un quartier insalubre et mal famé, en un passage de commerces luxueux digne de ses modèles parisiens très en vogue. L'idée du passage Pommeraye était née. L’opération fut un succès immédiat, le Passage devint un lieu de flânerie prisé des Nantais. 

Organisé sur 3niveaux autour d’un escalier monumental, le Passage offre une conception nouvelle du commerce à ses premiers visiteurs, qui ne connaissaient à cette époque (19ème) que de sombres boutiques sans vitrines et sans étalage des produits. Cette enclave luxueuse et lumineuse dans le centre de Nantes, ville alors en plein essor industriel, devient très vite un lieu de mode, de promenade, d’emplettes et même de flirt pour la bourgeoisie.

Les outrages du temps et certaines transformations des années 60 et 70 pas toujours très heureuses ont rendu nécessaire une opération de restauration, actuellement en cours. 

L'île Feydeau

Ce n'est plus une île depuis 1930, mais l'appellation est restée chez les Nantais. Ce quartier demeure toujours isolé du reste de la ville, et regorge de superbes hôtels particuliers datant du 18ème. Ils étaient alors occupés par des armateurs ou de riches négociants.

On appréciera les balcons en pyramide ou en saillie, les mascarons sculptés, et les balustrades en fer forgé.

Rue Kervégan

Allée de Turenne

Un tassement de terrain est à l'origine de cette maison "toute de travers".

Date de dernière mise à jour : 2021-05-27

Ajouter un commentaire

Anti-spam