13- Tarabuco

gifs-animes-fleches-106.gif Dimanche 28 juillet gifs-animes-fleches-107.gif

Le marché de Tarabuco

Pas de grasse matinée aujourd'hui. Le dimanche est LE jour de marché sur Tarabuco et nous avons prévu de nous y rendre. Olivier nous indique où se situe l'agence chez qui les places de bus sont réservées : Real Audiencia Travel Agency, San Alberto street, pas très loin de la Plaza 25 de Mayo.  


Agrandir le plan

À 8h40 le bus quitte Sucre, et il nous dépose 1h plus tard à l'entrée du village de Tarabuco. Nous nous engageons dans les ruelles du marché.

Avant de venir ici, la grosse question que nous nous posions était : Touristique ou pas ? Authentique ou pas ? Comme Olivier nous l'avait conseillé,  nous nous sommes rapidement enfoncés dans les ruelles et avons suivi les locaux, nombreux sur ce marché. Ils viennent des villages environnants faire leurs achats de produits du quotidien. Cela comprend bien sûr les produits alimentaires (fruits, légumes, viande…) mais aussi tout ce qui est nécessaire à leur quotidien (bassines, dentifrice, savon, chaussures, sacs, tissus…). Tout se vend et tout s'achète.
Le marché est l'occasion d'observer un panel de costumes traditionnels impressionnant, l'élément majeur étant toujours le chapeau.

La Montera est un chapeau de cuir noir, rappelant les casques en fer des conquistadors espagnols. Il est surtout porté par les hommes.

 

Le joq'ullu remplace la Montera chez les femmes. Les perles couvrent le front des femmes mariées, alors que les célibataires porteront le chapeau de côté.

Ici, la chaussure nationale est la sandale... en pneu recyclé !

Vendeuse de coca

Vendeuse de cigarettes de coca

 

Sous les halles, les négociations vont bon train.

Un peu plus loin, des dizaines de camions sont stationnés. Ce sont les véhicules des Indiens descendus des montagnes pour vendre leurs produits.

 Pour le porter, une seule technique, dans le dos... 

 Tarabuco reste authentique pour qui sait le déchiffrer. Pas de défilé, pas de mise en scène, juste la vraie vie des Boliviens.

Sur la place, alignements de vendeurs de produits destinés à des acheteurs beaucoup moins locaux. Le touriste y trouve son bonheur à coup sûr.

Tarabuco peut offrir un visage touristique si on s'arrête à cette place. Mais si l'on a l'œil et que l'on parvient à négocier un peu les prix, on peut réellement trouver de jolies choses très locales. Le chapeau en pure vache acheté sur cette place, libère chaque jour depuis notre retour son odeur animale, nous rappelant sans cesse son authenticité !

Nous déjeunons dans une cour où des stands sont installés, entourés de vendeurs de fruits et légumes. Pas d'originalité dans le menu : poulet grillé, riz, salade et frites, mais le poulet est charnu à souhait, un régal.

Nous ne sommes pas les seuls à manger !

Voilà bien une grande différence par rapport à l'Asie : la viande tient une place importante dans l'alimentation et les portions sont toujours conséquentes. Pour ce qui est des légumes, c'est nettement moins abondant, ce qui n'est pas pour me plaire… Heureusement les soupes sont là, riches à souhait. Encore quelques flâneries sur le marché avant de reprendre le bus à 13h15. 

Fin de notre Dolce Vita

Déposés en centre-ville, nous passons au supermarché pour nos emplettes du soir avant de rejoindre la Guesthouse. Belle pause farniente puis descente au Abis Café. Les glaces d'hier en ont séduit plus d'un et on remet ça !

Alors qu'il a fait chaud toute la journée, le soleil déclinant, la soirée s'annonce nettement plus fraîche. Même au soleil couchant Sucre reste un bonheur pour les yeux.

En discutant avec Olivier, notre hôte, il nous apprend que Sucre a connu les températures les plus basses depuis plusieurs années la semaine dernière ; 0.5° !

Nous quittons Sucre demain, franchement ravis de cette étape que nous aurions pu prolonger encore un peu. La Dolce Vita à Sucre n'est pas un vain mot, c'est véritablement une ville où il fait bon vivre.

gifs-animes-fleches-106.gif  gifs-animes-fleches-107.gif

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 10 Oct 2016

×