#24 - La route des Plantations

gifs-animes-fleches-106.gif Samedi 6 août gifs-animes-fleches-107.gif

Along the River Road

Nous partons en périphérie de la Nouvelle-Orléans, sur la Route des Plantations.

1er arrêt à Destrehan Plantation (1790)

C'est l'une des plus anciennes plantations du Sud des États-Unis. De style colonial français, elle se caractérise par son toit à double pente. Elle a abrité des productions d'indigo et de sucre de canne. Compter 20$ la visite guidée.

Music entertainment film 128Elle a été lieu de tournage de plusieurs films :
"12 years a Slave" (2013) - "Interview avec un vampire" (1994)

Destrehan Plantation

Sur la route qui remonte la rivière, Ben s'arrête brutalement devant une superbe que je n'avais même pas aperçue. Merci à lui, c'est un petit bijou. Elle retrace plus de 300 ans d'histoire de la paroisse de St Charles. Elle se situe 13572 River Road. La scène dépeint des sujets comme l'arrivée des explorateurs et des Allemands (photo 1), les Cajuns, l'achat de la Louisiane (photo 2), la guerre Civile ou encore les débuts des services postaux (photo 3).

St charles'parish mural

Mural St Charles Parish

St charles' parish mural

La fresque dans sa totalité - Photo fournie par St Charles Museum & Historical Association

Après cette belle surprise, nous poursuivons River Road, le long du fleuve.

Je pensais y trouver une route bucolique, verdoyante et riche, et suis bien surprise de ce paysage si austère et surtout très industriel. Entre les plantations c'est une succession de raffineries que nous croisons. Même le fleuve affiche ici son visage de route commerciale, un peu oublié lors de nos pauses photo depuis Vicksburg.

River road

River Road

River road

Vraiment décevant. Si vous ne visitez pas Destrehan, vous pouvez supprimer ce secteur de visite qui n'apporte pas grand-chose -si l'on exclut la magnifique fresque ! 

San Francisco Plantation

Nous pouvons pénétrer à pied dans les jardins et nous laisser aller à quelques photos. Pour approcher la plantation de plus près il faudra s'acquitter du droit de visite, 17$. Vous comprendrez vite que la visite des plantations représente un sacré budget, et qu'il faut parfois faire des choix...

Cette maison fait partie des plus originales maisons de l’époque. La maison est ornée de galeries, dans le vieux style créole. Une autre caractéristique intéressante, mais plus courante à cette époque, est l’approvisionnement en eau, amenée des citernes latérales à la maison par des tuyaux. 

st francisco plantation

San francisco

san francisco plantation

san francisco plantation

Avec ses couleurs vives, on la repère sans mal sur le bord de la route.

san francisco plantation

La route se poursuit, au milieu des sites industriels...

river road

Whitney Plantation

Cette plantation est encore peu mentionnée dans les guides ou sur les forums -elle n'a ouvert qu'en 2014- et pourtant, elle mérite qu'on s'y attarde. La plantation en elle-même ne semble pas exceptionnelle, mais la visite est axée sur l'esclavage apportant un regard très différent des autres plantations. Pas de visite en français lors de notre passage (le site mentionne qu'elles sont proposées tous les lundis et mercredis à 11:00). Nous pensons que pour profiter pleinement de la visite il ne faut rien manquer des commentaires, et faire cette visite en anglais ne serait pas totalement satisfaisant, pour nous. Nous rebroussons donc chemin, un peu frustrés. Next time, maybe...

whitney plantation

whitney plantation

whitney plantation

Laura Plantation

Nous arrivons à Laura plantation que nous avons décidé de visiter suite aux avis des uns et des autres. Pas évident de faire son choix, toutes ont une particularité. Il est 11:15 et la visite guidée en français vient de partir. Nous la loupons de peu, dommage. La prochaine est à 13:00. Sur les conseils de la guide nous réservons nos 4 places sur cette visite et reprenons la route. 

St Joseph Plantation (1830)

Discrète, cette plantation de canne à sucre de style créole est encore en activité. Propriété de la même famille pendant 137 ans, ce sont souvent des membres de la famille qui assurent la visite. A noter, elle fait souvent partie d'offres Groupon...

Music entertainment film 128Elle a été, elle aussi, le lieu de tournage de "12 years a Slave" (2013) ainsi que de "Grand Isle" (1991) et "Bolden" (2015)

St joseph plantation

st Joseph plantation

Oak Alley Plantation (1830)

Nous poursuivons la route jusque Oak Alley Plantation, célèbre pour son allée de chênes tricentenaires. C'est une des rares plantations à avoir aussi bien résisté aux ravages du temps et avoir conservé son faste d'antan. Ce sont essentiellement ses jardins qui font sa renommée et les groupes sont très nombreux. La visite de la maison (mobilier Louis-Philippe) se fait avec guide en costume d'époque. Les critiques pointent souvent du doigt le caractère expéditif des visites, le côté commercial de la plantation. Compter 22$ la visite guidée de la maison et la visite libre des extérieurs. 

Music entertainment film 128Elle a été le lieu de tournage de "Interview avec un vampire"  ou "Primary Colors" (1998) avec John Travolta et Emma Thompson

Oak alley plantation

Oak alley plantation

Oak alley plantation

Il est un peu tôt pour retourner sur Laura, nous poursuivons donc sur Houmas House, recommandée elle aussi pour les visites. J'ai très mal évalué la distance nous menant à cette plantation et la route nous semble interminable (25 miles / 40') avec toujours autant d'industries !

Route 18

Route 18

Route 18

Houmas House (1840)

Sur place la plantation n'est pas extraordinaire vue de l'extérieur et j'ai vraiment le sentiment d'avoir un peu fait perdre le temps à tout le monde puisque la visite n'est pas au programme du jour. Les critiques vantent ses jardins soignés et une décoration riche. Compter 24$ pour 1h15 de visite. 

HOumas House

houmas house

Nous devons à présent retourner sur Laura, ce qui nous laissera bien peu de temps pour pique-niquer avant la visite.

Laura Plantation (1804)

Laura plantation

Il y a effectivement beaucoup de monde attendant la visite de cette plantation. Cela nous fait soudain bizarre de nous retrouver uniquement entourés de Français ; depuis notre départ de France nous n'en avons croisés que très peu.

Nous patientons dans la boutique bien fournie en bouquins et autres souvenirs "d'époque".

Laura plantation

Laura plantation

C'est une jeune Française au sourire rayonnant, à l'énergie débordante qui nous accueille pour la visite. Il fait une chaleur terrible, mais elle ne ménage pas ses efforts pour mener son -grand- groupe au fil des pièces. Chapeau bas ! 

La visite est basée sur les mémoires de Laura Locoul Gore, ancêtre de la plantation. C'est la vie de la plantation au travers de 4 générations (Nanette Prud'homme son arrière-grand-mère - Elisabeth Duparc, sa grand-mère - Emile Locoul, son père) qui nous est contée. La visite est donc très documentée et réaliste.
Cette plantation est aussi la seule plantation ayant appartenu à des Français qui soit encore debout. Les Anglo-saxons ont largement morcelé les plantations créoles pour les redistribuer à des Américains.

Laura plantation - genealogy tree

Qui était créole ?

Cet adjectif fait référence à tout ce qui n'est pas de culture Anglo-saxonne, avant le rachat de la Louisiane (1803). Le créole de Louisiane est un mélange d'influences d'Europe de l'ouest, d'Afrique de l'Ouest et de natifs Américains. Pour être créole il fallait être né en Louisiane, parler français et être catholique. Il y avait donc des créoles blancs, noirs ou métisses. 
En Louisiane créole c'est la classe sociale et non la race qui déterminait le statut social, les femmes possèdaient et dirigeaient les propriétés, l'esclavage était synonyme de richesse et seul le français était parlé.

 

Laura est une plantation créole par excellence avec ses couleurs vives, sa structure en bois et des pièces de vie surélevées entourées d'une galerie. Elle est installée face à la rivière qui apporte alors un air frais, une climatisation naturelle.

Laura plantation

Laura plantation

La visite nous fera découvrir l'ensemble de la maison, du sous-sol à l'étage, avec des anecdotes sur l'histoire de cette famille au fil des pièces.

Guillaume Duparc, un Français originaire de Caen, et Nanette Prud'homme, les arrière-grands-parents de Laura.

laura plantation - Guillaume duparc

Laura plantation

Laura plantation

Laura plantation

Laura plantation

Laura plantation

Laura plantation

Laura plantation

Laura plantation

Laura plantation

Laura plantation

Laura plantation

Laura plantation

Laura plantation

La visite comprend également les extérieurs.

Laura plantation

Les cuisines

laura plantation - cuisines

le potager

laura plantation

La bananeraie

laura plantation

Laura plantation

Le quartier des esclaves

Tous les esclaves étaient listés, et une valeur commerciale leur était attribuée. 

Laura plantation

laura plantation - slave quarterlaura plantation - slave quarters

Laura plantation

Laura plantation - slave cabin

Laura plantation - slave cabin

laura plantation - slave cabin

laura plantation - slave cabin

laura plantation - slave cabin

La visite de Laura Plantation se termine sur un coup d’œil à la maison que Nanette, l’arrière grand-mère, s'était fait construire pour sa retraite. Des fonds avaient été collectés pour sa restauration mais ont du être utilisés pour la réhabilitation de la résidence principale suite à l'incendie de 2004.

laura plantation

laura plantation

laura plantation

Nous aurons passé près d'1h30 sur place, avec une visite vraiment très intéressante.

Retrouvez toutes les Infos pratiques ICI

Shopping ou pas ?

Après cet excellent moment nous décidons –malgré la distance- d'aller faire un tour aux Tanger Outlets de Gonzales. Je l'avais mis au programme de la journée mais si tout s'était calé comme prévu nous aurions visité Laura Plantation puis Houmas House et aurions été à 2 pas des Outlets. Là, c'est de nouveau 45' de route, d'où notre hésitation....

Les boutiques annoncent qu'il s'agit d'un Tax Free Day, comprenez "pas de taxe à rajouter au prix affiché"… sauf certaines taxes. Au final cela fait +9% de taxes contre 15% en temps normal. Une certaine baisse mais qui ne nous parait pas si alléchante que ça. Peu d'achats au final. Sad

En rentrant sur la Nouvelle-Orléans nous essuyons encore une fois un très gros orage. Highway bloquée, nous patienterons 45' dans la voiture avant que la circulation reprenne ! Nous dinons Domino's Pizza ce soir, mais à la chambre, car la "boutique" est bien trop peu attrayante. Dernière nuit sur la Nouvelle-Orléans, demain la remontée s'amorce...

Si c'était à refaire...

  • Cette journée n'était pas optimale en terme de déplacements. Le trajet depuis la Nouvelle-Orléans jusqu'à la 1ère plantation est long (près d'1h de route) et il eut été plus judicieux de faire les visites lors d'une journée de transition. Un circuit Houma - Plantations - Nouvelle-Orléans aurait sans doute été plus confortable.
  • Aucun changement sur le choix de la plantation visitée. Laura Plantation vaut vraiment le coup d'oeil, et la visite en français est un plus.if4gtx.png
  • La Whitney Plantation propose une visite très différente, axée sur l'histoire de l'esclavage. Ses visites en français n'étant disponibles que le lundi et le mercredi, il conviendra de caler son planning en conséquence. Plus que le visuel c'est ici le récit qui marque la visite, ne pas le comprendre dans son intégralité réduirait considérablement l'intérêt de la visite.

 

gifs-animes-fleches-106.gif gifs-animes-fleches-107.gif

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 12 Déc 2016

×