#08- Ranakpur et Kumbhalgarh

gifs-animes-fleches-106.gif Mercredi 15 février gifs-animes-fleches-107.gif

Au fil des villages

Mise en route un peu plus matinale aujourd'hui et, comme hier, petit déjeuner chez OM Cafe.

Un mariage a lieu aujourd'hui. La fanfare est déjà en route.

Jodhpur, mariage

En route pour l'école !

Route pour l'école

Nous traversons le Sadar Market absolument désert ce matin, et rejoignons ensuite notre ami Pawan devant chez MV Spices. Nous sommes en avance de 10'. Bravo !

Sadar market

Sadar market

Les "offrandes" pour les vaches sont prêtes.

offrandes jodhpur

La route sera longue aujourd'hui, mais riche aussi…

Nous ne traversons pas de grande ville, mais une somme de petits villages où la vie locale s'écoule doucement. Il y a les hommes enturbannés, les femmes qui vont au puits du village ou sur le marché, et puis les animaux, évidemment. 

Au rajasthan le port du turban est encore bien vivace. Il en existe de plusieurs sortes et comme le sari, la façon dont il est noué, sa couleur, son volume donnent de nombreux renseignements sur son propriétaire. Il revêt un aspect raffiné, et se décline dans une profusion de couleurs éclatantes.  Cette bande de tissu d'environ 8 mètres peut atteindre dix mètres de long, sur 1 mètre de large.

 

Hommes au turban

Turban à moto

Hommes aux turbans rouges

Hommes aux turbans rouges

Femme au puit

Vendeuse noix coco

Bergerdromadaire et voiture

Dromadaires

Ranakpur

1er arrêt après près de 3h de route, Ranakpur, ville célèbre pour ses temples Jains.

Mais qu'est donc le jaïnisme ?

C'est une religion qui aurait probablement commencé à apparaître vers le 10ème ou 9ème  siècle avant notre ère. Le jaïnisme ou dharma jaïn compte près de 10 millions de fidèles dans le monde, ascètes et laïcs confondus, en majorité en Inde. Le but de la vie pour les jaïns est le même que pour l'hindouisme, le bouddhisme et le sikhisme : le croyant doit atteindre l'illumination menant à la fin des réincarnations et appelée moksha ou nirvana. L'humain doit sortir du flux perpétuel des réincarnations par des choix de vie appelés vœux. Le 1er -qui mène tous les autres-  est celui de l'universelle non-violence. La méditation et le jeûne sont aussi des pratiques jaïnes. Les guides spirituels de cette religion - les Tirthankaras - ont enseigné avant notre ère les principes du jaïnisme.

 

Ranakpur temple

Ranakpur temple

Ranakpur, détail éléphant

Après avoir pris nos billets, récupéré l'audioguide et oté nos chaussures, nous pouvons pénétrer dans le temple. A noter que l'entrée est interdite si l'on porte du cuir, de la nourriture ou si l'on est en période de menstruations. Le contrôle est très stricte à l'entrée du temple et les "jambes courtes" doivent aller se rhabiller ! Les appareils photos sont également contrôlés, point d'entrée sans avoir acquitté ses droits.

Ranakpur est un haut lieu de pélerinage pour les Jaïns. On y trouve plusieurs temples, le principal étant le temple Chaumukha. Il est dédié à Adinatha, le fondateur du Jainisme, et le 1er Tirthankara.

Ranakpur façade

Nous retrouvons le turban rose, rencontré à de maintes reprises sur la route ce matin.

Ranakpur, turban rose

Ranakpur, turban rose

Il y a beaucoup de monde à l'entrée du temple, les commentaires audio commençant dès le haut des escaliers. Nous prendrons quelques minutes pour nous repérer et démarrer sereinement la visite.

Ranakpur, porte entrée principale

Les démons -sur le seuil de la porte principale- protègent le temple du mauvais oeil.

Ranakpur, entrée

Le plafond de l'entrée présente une étrange sculpture, une tête à 5 corps

Ranakpur, plafond sculpté

Le temple est parfaitement symétrique, perdu au milieu des montagnes. Construit au 15ème siècle, on y trouve 29 salles80 dômes et 1444 colonnes, toutes gravées et uniques. L'architecture du temple est vraiment magnifique et impressionante. Le moindre recoin de marbre blanc est gravé.

Ranakpur colonne marbreRanakpur

Ranakpur

Ranakpur plafond sculpté

RanakpurRanakpur Elephant

Déesse Ranakpur

Ranakpur Tambours

Ranakpur, détail niche

ranakpur détail fronton

Les 24 Tirthankaras sont ici représentées

Ranakpur, dieux jains

Ranakpur Gods

La visite se fait essentiellement "tête en l'air", mais ça vaut le cou... coup Tongue out 1

Ranakpur

Ranakpur

Ranakpur

Ranakpur

Ranakpur bellRanakpur door

Dans l'enceinte du temple, un arbre sacré qui aurait 400 ans...

Ranakpur, arbre de 600 ans

à sa base, l'empreinte de Lord Adinath, le 1er Tirthankara. La légende veut qu'Adinath aurait donné son 1er sermon sous cet arbre.

ranakpur footprint

Elephant Ranakpur

Elephant Ranakpur

Ranakpur

Ranakpur

Outside court Ranakpur

Ranakpur

RanakpurRanakpur

Un seul bloc de marbre pour réaliser cette sculpture où Parshvanatha, le 23ème Tirthankara, est représenté au centre, avec les 7 serpents qui la protègent.

Ranakpur, 23ème Tirtankhara

Ranakpur, 23 ème Tirthankara

Ranakpur

Ranakpur

Ranakpur, détail colonne

Ranakpur, détail sculptureDétail sculpture

Ranakpur, coupole

Les quelques vues sur l'extérieur nous permettent d'apprécier les montagnes environnantes.

Ranakpur, vue sur montagnes

Ranakpur

Comme dans beaucoup de temples, Bouddha a laissé son empreinte dans la pierre. Fou comme il a voyagé ce gars là ! Wink

Ranakpur, empreinte Bouddha

Pas simple de percevoir les principes et détails de cette religion dont je n'avais entendu parler avant cette visite. Certaines explications de l'audio-guide me laisseront un peu imperméable au sujet... Je retiendrai quand même les 5 vœux majeurs des jaïns :

  1. Le vœu de non-violence : c'est la "non-volonté de faire souffrir les créatures", la "charité universelle", "le respect impérieux de toute vie".
  2. Le vœu de sincérité : dire la vérité mais sans blesser personne.
  3. Le vœu d'honnêteté : ne pas voler au sens large ; il ne faut prendre que ce que l'on nous a donné.
  4. Le vœu de chasteté : le manque de chasteté est une faute. Pour les laïcs, le couple jaïn doit pratiquer la fidélité absolue à son conjoint. Pour les moines et nonnes, le vœu de pureté signifie l'absence de toute pratique sexuelle.
  5. Le vœu de non-attachement aux choses du monde, ou non-possessivité : il ne faut donc pas désirer plus que ce dont on a besoin. L'accumulation de choses, l'émerveillement devant la richesse des autres, l'avidité sont des fautes à ne pas commettre. 

Ranakpur

Nous passons 1h15 sur place. Il y a plusieurs autres temples entourant le temple principal, mais nous ne nous y attardons pas. Nous reprenons la route qui prend à présent des allures de route de montagne avec, certes de jolis points de vue, différents de tout ce qu'on a traversé jusqu'alors, mais aussi un certain nombre de virages !

Pawan se prend un peu pour Fangio sur ce tronçon et même si Ganesh est toujours là pour nous protéger, on aimerait autant qu'il ralentisse le rythme !

Ganesh en voiture

La pause déjeuner nous fait du bien. On souffle. Nos réserves de fruits sont épuisées, pas de vendeur à l'horizon, Marine et moi nous contenterons d'un riz nature. Pas envie de tester le buffet du resto avec les virages qui nous attendent encore…

Route sinueuse Kumbhalgarh

Nous croisons un mariage en cours de route. Couleurs et musique entre hommes...

Mariage en cours de route

Les boeufs sont encore largement utilisés dans les champs, la roue à aube actionnée par les boeufs reste de mise au milieu des rizières.

Roue à eau

Rizières Kumbhalgarh

Nous arrivons vers 15:00 au fort de Kumbalgarh.

Kumbhalgarh

Khumbhalgarh

Il est impressionnant par sa taille plus que par son état de conservation. L'intérêt réside ici dans les proportions de la forteresse. 

Ce fort rajpoute date du 15ème siècle. C'est le plus important fort du Mewar, après celui de Chittorgarh. Ses remparts s'étendent sur 36 km ! Juste la 3ème plus grande muraille au monde, derrière la Chine et l'Iran.
C'est ici que les souverains d'Udaipur se repliaient en cas de danger. Seul l'empereur Akbar -dont on parlera longuement plus tard dans le voyage- réussit à prendre la forteresse, mais il la conserva très temporairement.

Nous passons la 1ère des 7 portes que compte le fort.

Porte Kumbhalgarh

Le parking se situe juste après la 1ère porte. Pawan nous abandonne ici pour quelques heures.

Parking Kumbhalgarh

Nous attaquons la montée jusqu'au Fort proprement dit.

Montée Kumbhalgarh

Montée Kumbhalgarh

Rencontre avec quelques lycéens ou collégiens. Gars ou filles, ils ont toujours le sourire aux lèvres, les cheveux brillants et l'uniforme bien ajusté.

Lycéens Kumbhalgarh

Lycéennes Kumbhalgarh

Kumbhalgarh

Kumbhalgarh

KumbhalgarhKumbhalgarh

Kumbhalgarh

Petite vue sur les temples en contrebas. 360 temples (jaïns et hindous) ont été érigés à l'intérieur des murs de la forteresse Il ne reste aujourd'hui qu'un petit nombre. Vue également sur l'impressionnante muraille au loin. Il parait que les jours de beau temps on peut apercevoir les dunes du désert du Thar ! 

Kumbhalgarh, vue depuis la muraille

Kumbhalgarh

Kumbhalgarh, vue de la muraille

Kumbhalgarh muraille

Comme ailleurs, on retrouve les piques placées en haut des portes pour repousser les éventuels assauts d'éléphants.

Kumbhalgarh Door

Kumbhalgarh

KumbhalgarhKumbhalgarh

Dernière porte à franchir, Pagda Pol

Kumbhalgarh, pagda pol

Des travaux sont en cours sur le fort : on apprécie leurs équipements de sécurité...

Kumbhalgarh, travaux

Kumbhalgarh, échafaudage

Kumbhalgarh, échafaudage

Au loin, on devine quelques temples résiduels.

Temples Kumbhalgarh

Ici, pas de richesses intérieures, pas de mise en valeur particulière, juste la pierre travaillée relativement simplement si on la compare à Jaisalmer, par exemple.

Kumbhalgarh

KumbhalgarhKumbhalgarh

Du haut de fort, les jeunes collégiennes / lycéennes nous envoient leurs jolis sourires.

Kumbhalgar, étudiants

Kumbhalgarh, vue du haut

Lors de cette visite nous rencontrerons un très grand groupe de jeunes en sortie scolaire. Nous n'échappons pas à la séance Selfies. Ils adorent se prendre en photo avec des Européens, pourquoi le leur refuser ? Un peu collants, attachants et très souriants, ces enfants nous touchent. L'Inde est dite "sale" mais les chemises blanches sont toutes de sortie...

Kumbhalgarh collégiens

Kumbhalgarh collégiens

Kumbhalgarh jeunes filles

Kumbhalgarh, jeune fille au chapeau

Kumbhalgarh, jeunes gars

Kumbhalgarh, collégiens

Kumbhalgarh, filles au foulard

Après ce doux moment plein d'humanité nous progressons dans ce fort bien désert.

Kumbhalgarh

Kumbhalgarh

Kumbhalgarh

Entrée du Durga Temple

Kumbhalgarh, temple

Kumbhalgarh, cour intérieure

Kumbhalgarh

Pleine vue sur la muraille qui serpente à flanc de colline.

Kumbhalgarh

Kumbhalgarh, muraille

Kumbhalgarh

Kumbhalgarh

Kumbhalgarh

Les enfants ont touvé leur terrain de jeu, loin du monde des adultes. Paix assurée !

Kumbhalgarh, marelle sur les remparts

Kumbhalgarh, écureuil

En contrebas du fort, un petit village s'est installé, dans l'enceinte de la muraille, entouré des rares temples encore en état.

Kumbhalgarh village et temples

Ganesh Temple, Kumbhalgarh

Kumbhalgarh village

Arrivée soudaine des singes gourmands et chapardeurs. Ils ont bien remarqué que les jeunes portaient des sacs, gage de nourriture... Méfiance donc quand ces petites bestioles font leur apparition !

Kumbhalgarh, singes

Kumbhalgarh singes

Kumbhalgarh, singe

Ganesh Temple, bien conservé, au pied du Fort

Kumbhalgarh, Ganesh Temple

En sortant du fort petit crochet par un des rares temples encore debout, le Vedi Temple

Vedi temple Kumbhalgarh

Kumbhalgarh, temple

Kumbhalgarh, vedi temple

Kumbhalgarh, Vedi temple

Kumbhalgarh, vue depuis Vedi temple

 Kumbhalgarh fort, depuis Vedi temple

En redescendant du temple, je retrouve Ben entouré de tous ces jeunes, curieux de l'autre, curieux du monde.

Kumbhalgarh, jeunes

Dernière étape du jour : Udaipur

Encore un peu de route pour rejoindre Udaipur. Nous traversons une zone de rizières, ponctuée de villages nettement plus pauvres. Les couleurs des saris et turbans illuminent ce paysage bien poussiéreux.

Rizières Udaipur

Saris Udaipur

Femme portant du bois

Femme portant bois

Nous n'avions aucune idée de la température extérieure, voilà qui précise les choses Happy

Udaipur, température

Il est plus de 18:00 quand Pawan se stationne à Udaipur. Ici encore il nous explique que les ruelles sont trop étroites pour qu'il s'y aventure en voiture. Un rickshaw est là prêt à nous emmener à l'hôtel, mais les 80 Rs qu'il nous demande me semblent bien excessives. Nous marcherons un peu… ou beaucoup, nous ne le savons pas vraiment.

Finalement, même si le Kesar Palace n'est pas simple à trouver, au fond d'une ruelle, il n'est qu'à 500m du parking où nous a laissé le chauffeur. 80 Rs c'était donc bien trop cher !

Kesar palace UdaipurKesar Palace

Le patron nous accueille en français, et sans même nous demander notre réservation ou notre nom -il n'enregistrera d'ailleurs jamais nos passeports comme le font tous les hôtels en Inde !- il nous fait monter à notre chambre, la 501. Nous serons au dernier étage, avec vue à 180° sur la ville. Cette grande chambre toute vitrée me parait bien différente de ce que nous avons réservé, et pourtant, c'est bien ça.

Kesar Palace Udaipur, Room 501

Kesar palace Udaipur, room 501

Kesar palace udaipur, room 501Kesar Palace Udaipur, room 501

Le patron nous invite de suite à admirer la vue depuis son restaurant et nous met rapidement dans les mains le menu... On verra ça plus tard, pour l'heure on aimerait une bonne douche avant le diner.

Je n'accroche pas avec ce gars et les choses ne vont pas aller en s'améliorant. Comme dit Ben, "tu es dans un jour sans, essaie de positiver". J'essaie, mais… il n'y a pas d'eau au lavabo et  la douche n'est pas chaude. Le gars nous explique que l'eau chaude ne démarre qu'à 19:00. Sympa. Le lavabo n'est pas raccordé, il essaiera de bidouiller quelque chose qui lâchera le lendemain. Nous lui réclamons les serviettes. Il en apportera 3, mais l'une d'elle est mouillée, visiblement déjà utilisée. Génial ! On se contentera de 2 pour ce soir. Nous lui demandons également des draps et couvertures pour Marine. Notre matelas est ici encore très ferme, mais ce sont surtout les "draps" qui ne m'enchantent pas. On dirait plutôt un bout de tissu tendu sur le matelas, et bien sûr, pas de drap de dessus et pour une fois je n'ai pas emporté nos draps de soie. Erreur, erreur. Bref, un jour sans…
Ayant patiemment attendu l'eau chaude de 19:00, ayant partagé nos serviettes de toilette, nous sommes enfin prêts pour le diner.

Pas question pour moi de diner ici, nous allons directement au Natural Lake View Restaurant, repéré cette fois encore sur un blog. Resto sur le toit-terrasse, vue sympa, douce chaleur, accueil sympa et nourriture excellente. Voilà de quoi terminer la journée sur une note positive !

Vue sur lac Pichola

Vue sur City Palace

Petite balade en ville après le repas puis retour à la chambre. Pour la 1ère fois il fait chaud dans notre chambre. J'entrouvre à peine la fenêtre, le bruit est là même si nous sommes dans une ruelle en retrait de la rue principale. Un peu de wifi avant l'extinction des feux, enfin, ceux de la chambre, car dehors tout est illuminé et les rideaux n'atténuent pas vraiment les lumières. Oui je sais, je ne suis pas positive… Gageons que demain je verrai les choses sous un autre angle...

gifs-animes-fleches-106.gif  gifs-animes-fleches-107.gif

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 06 Mai 2017

×