Cherating - Malacca

gifs-animes-fleches-106.gifgifs-animes-fleches-107.gif


Lundi 18 juillet

Encore une bonne nuit et toujours pas de visiteurs, à croire que le 1er chalet était le mauvais {#}

De mieux en mieux

Les sacs sont faits, nous allons au petit déj'. Celui-ci se compose toujours de pancakes, auxquelles on rajoute miel ou confiture, ou bien d'œufs (brouillés ou au plat) accompagnés de toasts, beurre et confiture. Un distributeur automatique propose chocolat chaud, café, thé. Aujourd'hui nous aimerions une crêpe supplémentaire et avons la bonne surprise de voir qu'elle sera au prix de 7 RM !! Ouille, le prix "normal" étant de 3-5 RM pour une Banana Pancake. On abrège donc le repas...

Au moment de payer, le gérant m'annonce un prix différent de celui mentionné sur mon mail... je lui montre le mail, on discute, mais il ne veut rien savoir et va jusqu'à me facturer le matelas pour Minette. Selon lui ce n'est pas un mail de confirmation : il ne m'a jamais donné leur mail direct et nous avons toujours eu des contacts par la messagerie Facebook, mais ce qui est écrit est écrit ! Selon lui ce sont les prix 2010 qui ont été confirmés et on est en 2011... Bref une mauvaise foi et une malhonnêteté évidentes. Si l'on rajoute cela à nos débuts perturbés dans le 1er bungalow, nous ne pouvons avoir une bonne impression sur ce logement.

Au final nous paierons ce qu'il nous demande (exception faite des frais pour extra bed, dont il ne m'a jamais parlé dans ses messages, bien que je précise toujours que nous sommes 5 !) et quitterons Cherating bien déçus par le Tanjung Inn ! Un homme plus agé nous rattrapera de justesse au parking pour s'excuser et nous dire qu'il transmettra l'affaire au "Boss"... pour nous tout est plié, on part contrariés.

Roulons, roulons, roulons

Beaucoup de contrôles radars aujourd'hui sur la route qui nous mène au KLIA, l'aéroport de Kuala Lumpur. Arrivée chaotique, on se trompe de route malgré le GPS, on perd du temps, on passe 2 fois le péage inutilement, bref la tension monte car il nous faut rendre le véhicule pour 14h15. Finalement nous arriverons dans les temps et retournerons la voiture sans problème. A nous le bus !!

Nous allons manger un morceau au dernier étage de l'aéroport, là où sont concentrés tous les restos. Notre bus n'est qu'à 16h15, no stress !

Le départ des bus se fait au niveau 2, mais une fois sur place, aucun comptoir Transnasional, aucune info d'horaire de départ, et aucune compagnie desservant Malacca... Nous avons nos billets en poche, il est bien précisé un départ de KLIA, mais les personnes sur place ne nous confirment pas tous les mêmes infos... il ne nous reste qu'à attendre en espérant ne pas s'être trompé de gare. 16h15, pas de bus, 16h20 toujours rien... Inutile de dire que j'ai la jauge stress au max !! Finalement, il arrivera vers 16h30. Nous sommes les seuls à monter, la majeure partie des voyageurs ayant embarqués en centre ville. On roule maintenant dans un bus tout confort vers notre prochaine étape, Malacca. Benji apprécie de pouvoir se reposer et les enfants reconnaissent avoir plus de place en bus, bref tout le monde est content.

Malacca

À 18h15 nous sommes déposés à Melaka Sentral, grosse gare routière à l'extérieur de Malacca, avec boutiques, restos, bus nationaux et locaux. Nous cherchons de suite les horaires et tarifs des bus pour Singapour : vu le nombre de comptoirs proposant cette destination (tous au même prix), nous achèterons nos billets le jour J, ce qui nous laisse de la flexibilité sur l'horaire.

Nous cherchons maintenant le quai 14 ou 18 où le bus local pourra nous amener en  centre ville. Il semble malheureusement qu'il n'y ait plus de bus à cette heure-ci... après bien des allers et retours sur le quai et bien des questions aux Malaisiens sur place, nous montons dans un bus censé nous déposer en centre ville. Bien vu, le bus nous dépose à l'église Christ Church et n'avons qu'à remonter une rue pour trouver notre Guesthouse, la Old Town Guesthouse.

Blog de voyage-en-famille : Voyages en famille, Cherating - Malacca

Située à l'étage d'un restaurant, elle est tenue par un Français marié à une Malaisienne. L'accueil en français nous surprend un peu après tant de temps à ne parler qu'anglais, mais Christophe est très sympa et nous sommes de suite "comme chez nous". Tout est calme, très propre, reposant.

Nous nous installons et redescendons manger dans un des restos de la rue. Ce sera indien pour ce soir. Rotis, fried rice (un peu trop épicé quand même !), un régal.

De retour au bercail, douches, lecture et bonne nuit les petits

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 21 Sept 2014

×