8- De Sangalle à Puno

gifs-animes-fleches-106.gif Mardi 23 juillet gifs-animes-fleches-107.gif

Grimpette matinale

Réveil aux aurores : à 4h30 tout le monde est debout. Nous voulons attaquer la remontée sur Cabanaconde "à la fraîche" et, ayant entendu qu'un guide quittait Sangalle à 5h, nous comptons bien lui emboîter le pas. Cela nous permettra de trouver facilement l'entrée du chemin, le jour n'étant pas encore levé à cette heure-là. Nous avons 1200 m de dénivelé à "avaler" sur 6 km de montée...

Ben n'est pas en forme : nausées et tourista, ce qui le rend particulièrement faible… Fallait que ça tombe aujourd'hui !! Alors que nous nous préparons, la terre tremble, 1ères secousses depuis le début de notre trek dans le canyon. Sensation étrange mais nous n'entendons aucun éboulement aux alentours. 

Voici la grimpette du jour !


Agrandir le plan 

Le groupe quitte l'oasis à 5h15, nous marchons dans leurs pas. Toutes les lampes torches sont allumées, nous cheminons lentement, les 1eres minutes étant, comme hier, un peu douloureuses. Thom et Ben sont collés au groupe, les filles un peu plus bas. Au bout d'une petite heure, Ben n'en peut plus, les douleurs au ventre sont toujours là et il manque de forces. Je l'allège de son sac à dos et lui confie le mien, plus petit et plus léger. Thom souffre aussi. Pas de jambes, alors qu'hier il galopait comme un . Heureusement, tout le monde ne souffre pas autant, les filles ont pris le rythme et sont loin devant nous.

Le jour se lève, il est 6h.

Plus facile de grimper à la lumière du jour même si la pente est sacrément raide. 2 compotes aideront Ben à monter mais je vois bien qu'il est HS    . Il ne nous inondera d'ailleurs pas de photos aujourd'hui, c'est un signe qui ne trompe pas !  

Transit vers Chivay

Nous arrivons au sommet vers 8h30. Encore un peu de marche pour atteindre le village, et nous retournons directement chez Nestor. 

Le groupe de marcheurs parti en même temps que nous est déjà là, attablé autour d'un bon petit déj'. Je raconte à Nestor notre descente et nos 2 excellentes journées dans le canyon, puis m'enquiers rapidement des bus pour Chivay.

Je sais que le bus Chivay-Puno part à 13h30 et que nous avons 2h de route jusque Chivay ; il ne faut donc pas traîner sur Cabanaconde si nous voulons être à Puno ce soir. Nestor semble ne pas connaître l'horaire des bus quittant le village… mais son épouse nous dit qu'il y en a un à 9h. Il est 9h05, je cours jusqu'à la place du village, le bus est encore là, compagnie Andalucia. Je demande au chauffeur 5 places pour Chivay : pas de problème, il nous attend pour partir ! Retour en courant à l'auberge de Nestor, nous récupérons nos sacs, remercions Nestor pour ses services et conseils et nous filons tous les 5 au bus.

Ben est toujours aussi peu en forme 
Aucun touriste dans ce bus, et de nombreuses femmes qui semblent aller sur Chivay pour le marché. Tout le monde se connaît, ça papote pas mal ! Arrêt à Yanque, dont l'église toute blanche réveille un peu notre photographe.

Pause sur Chivay

Arrivée sur Chivay un peu avant 11h30. Il faut maintenant trouver la compagnie de bus 4M qui assure la liaison sur Puno. Elle ne se trouve pas au terminal de bus, mais dans la Calle Merced, donnant sur la place centrale. L'agence annonce les billets à 45$ (34€), alors que Nestor pouvait nous les obtenir pour 35$ ! Sans aucune certitude sur la date de ce trajet nous n'avions pas pris le risque de les acheter d'avance, mais l'info pourra peut-être intéresser certains futurs voyageurs.

Après renseignement, 4M n'a plus de place pour le départ d'aujourd'hui… Zut ! Je me risque dans une autre agence vendant des billets de 4M mais pas uniquement. Elle me propose un trajet avec Sillustani pour 90 soles (25€) -voyage en minibus- ou avec 4M pour 110 soles (31€). Nous optons pour Sillustani. Le départ est à 13h30 pour les 2 compagnies. Nous avons donc le temps d'envisager un petit repas, le petit déj s'est limité à quelques crackers et un peu de coca, les enfants ont donc faim !

Déjeuner en ville, dans un petit resto installé sur la place. Ben n'a toujours pas faim, et les enfants n'ont pas envie d'un menu complet ; nous prenons 2 menus pour nous 4 : soupe d'asperge et poulet grillé. Vraiment très bon. Nous retournons à l'agence tout en flânant dans le marché.

Ce n'est pas aujourd'hui que Ben craquera pour ces petites gélatines surmontées de crème fouettée !

De Chivay à Puno

A 13h15 nous embarquons pour Puno. Récupération de plusieurs passagers en ville, dont 4 Français rencontrés le 1er jour dans notre hôtel de Lima, puis à Paracas. Le monde est toujours petit quand on voyage !

C'est parti pour 6h de trajet jusque Puno.


Agrandir le plan

En plus du chauffeur, nous avons un guide qui, tout au long du trajet, nous fera un topo sur le Pérou, sa faune, sa flore, ses différentes régions, etc… Nous sommes fatigués et nous aimerions nettement mieux sombrer un peu dans le sommeil ! Pour Ben c'est un calvaire, la migraine s'est maintenant emparée de lui et il lui tarde de se coucher.

Le minibus fait un 1er arrêt à Pampa Canahuas, carrefour entre la route menant à Arequipa et celle menant à Puno. Le second arrêt sera aux Lagunillas, l'équivalent d'un petit lac Titicaca.

Observation rapide et lointaine des flamands.

Arrivés sur Puno, le chauffeur dépose les passagers directement à leur hôtel. Le guide m'avait proposé un hôtel (Lobos Inn) et comme nous n'avions rien de réservé pour ce soir j'avais sauté sur l'occasion. Malheureusement l'hôtel est complet… Déposant les 4 Français au Duque Inn, il nous conseille d'aller voir s'ils ont de la place pour notre famille. Il semblerait que les touristes affluent sur Puno et trouver un logement pour ce soir pourrait être compliqué, d'autant plus compliqué pour nous que Ben est carrément mal en point et qu'il vaudrait mieux éviter d'errer en ville avec nos gros sacs à dos.

L'hôtel ne paie pas de mine, mais l'accueil est agréable.

 Photo prise le lendemain matin

La jeune fille me montre 2 chambres au même étage, avec salle de bain partagée pour l'étage. La triple est petite et sans fenêtre mais correcte, la double jouit d'une large vue sur Puno (enfin, c'est ce que me dit la jeune fille pour justifier un prix un peu plus élevé). C'est ok, je prends les chambres. Nous posons nos sacs, Ben se met au lit et nous ne l'entendrons plus de la soirée.

Je ressors donc de l'hôtel, seule avec les enfants. Ils sont super motivés pour trouver de quoi manger ce soir. Un "pique-nique chambre" est au programme. Au bout de la rue, 2 petites boutiques se font face ; nous y trouverons des  tomates, du pain et du thon (qui s'avèrera être des sardines une fois la boite ouverte !). Tout y est pour un festin ! Après s'être rassasiés nous usons de la douche chaude et un peu après 22h tout le monde peut se mettre au lit. Ben est fiévreux, nous espérons que la nuit le remettra d'aplomb.

gifs-animes-fleches-106.gif  gifs-animes-fleches-107.gif

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 10 Oct 2016

×