27- Le Machu Picchu

gifs-animes-fleches-106.gif Dimanche 11 aout gifs-animes-fleches-107.gif

Montée au Machu Picchu

Nuit très entrecoupée entre les retours tardifs de certains touristes et les levers matinaux des autres. À 6h nous nous levons et, comble du jour, pas d'eau chaude à Agua Calientes ! Ce sera donc sans douche. Nous prenons notre petit déjeuner au Comedor juste au-dessus du marché. Américain pour certains, cake banane pour d'autres, à chacun son plaisir, c'est bien là l'avantage de ce type de lieu. On trouve de tout et on peut consommer à un endroit ce qu'on a acheté chez le voisin.

Il est 7h10 quand nous nous mettons en route. Le jour est levé mais pas de trace du dieu soleil. Nous avons peut être bien fait de ne pas nous lever plus tôt. Il faut compter 20' de marche pour rejoindre le pont d'où part le sentier montant au Machu.

 

Il fait déjà bien chaud, les t-shirts sont de sortie. La montée consiste en une succession d'escaliers très bien matérialisés.

Nous croisons régulièrement la route en lacets empruntée par les bus. Arrivée au Machu Picchu à 8h30. Évidemment nous ne sommes pas les seuls ! 

Direction la Montaña

Un guide nous propose ses services pour la visite du site, mais comme nous avons le billet combiné avec la Montaña, il comprend que ce ne sera pas pour nous. Très sympathique, il nous indique que la montée pour la Montaña n'est possible que de 7 à 11h ; bonne idée qu'il a eue là, je n'avais pas remarqué cette info sur nos billets. Nous entamerons donc la visite par cette fameuse montée. On la dit plus difficile que le Wayna Picchu, à voir... billets ET passeports sont contrôlés à l'entrée, attention à penser à emporter les passeports !

Très vite nous découvrons la merveille qu'est cette cité. Juste impressionnant de grandeur et de beauté. Le site est magnifique, nous sommes sous  le charme.

Quelques photos rapides, je ne veux prendre le risque de voir l'entrée vers la Montaña (encore appelée Cerro Machu Picchu dans certains guides) close, et je n'ai aucune idée du temps qu'il nous faut pour rejoindre le poste de contrôle. 

Nous y sommes finalement assez vite et à 9h10 nous couchons nos 5 noms sur le registre avec notre signature. Il nous faudra faire de même au retour, histoire de s'assurer que personne n'est resté là-haut ! La grimpette commence ; ce ne sont que des marches, et dire que la montée est un peu rude n'est pas faux du tout. Est-ce la 1ère montée de ce matin déjà dans les jambes, la chaleur ou l'accumulation d'un peu de fatigue, j'avoue que je traine un peu la patte. Thom est ravi d'atteindre le sommet 15' avant nous. Une sorte de revanche sur sa remontée du Colca un peu laborieuse.

Un super zoom de Mr B nous donne un aperçu de ce qui se passe sur le Wayna Picchu, la montagne tant convoitée.

Le site se dessine parfaitement vu d'en haut.

Le rio Urubumba serpente entre les pics rocheux ; Agua Calientes se loge au pied d'un de ces pics.

Nous ne sommes pas les seuls au sommet, bien évidemment, mais rien d'excessif. La vue est à couper le souffle et notre déception de n'avoir pu décrocher la montée au Wayna Picchu est maintenant derrière nous. Lionel nous avait prévenus que nous ne serions pas déçus, il avait bien raison ! Le vent est un peu frais là-haut, surtout avec le dos trempé. Nous pique-niquons sur place. Le site est trop beau pour n'y faire qu'un bref passage. Nous sommes scotchés, multiplions les photos et il nous faudra un moment avant de redescendre.

Les nuages vont et viennent, jouant à cache-cache avec la Montagne Sacrée.

Les genoux souffrent à la descente.

12H58, nous signons le registre et sortons de la Montaña. Nous avons maintenant tout le temps pour la visite du site proprement dit.

Sur le site principal

Comme je l'avais lu, le plan fourni à l'entrée du site est vraiment sommaire et les différents bâtiments ne sont pas identifiés. Nous nous rabattons sur notre guide favori (GDR, pour ne pas le citer) et progressons dans cette cité merveilleuse.

La petite maison était la Hutte du gardien, encore appelée Mirador. Un des rares bâtiments restaurés.

Locataires à l'année.

Secteur agricole Ouest

Un rocher un peu particulier : ses lignes reprennent trait pour trait celles de la montagne que l'on devine en arrière plan. L'oeuvre des Dieux selon le guide...

On retrouve l'expression des talents incas dans la taille de cette pierre.

Certains murs portent les traces de 2 périodes de construction différentes, avec des pierres plus émoussées sur la partie au 1er plan.

Secteur agricole Est

Vers 16h nous quittons le site un peu à regret, mais il faut bien redescendre un jour ! Nous reprenons les escaliers empruntés ce matin ; les jambes sont dures, nous sommes collants de sueur, et savons déjà qu'il n'y aura pas de douche avant le retour sur Ollantaytambo bien tard ce soir. Espérer que notre hôtel quitté ce matin offre la possibilité de douche, est pur rêve. 

Redescendre du nuage

Nous passons gouter au Comedor de ce matin : jus de fruits frais, brioches, comme à la maison, avec l'accent espagnol en plus. De retour à l'hôtel pour récupérer notre sac, j'ose poser la question de la douche, et reçois la réponse attendue : "no, no es possible". Le jeune gars est toujours aussi peu agréable et a maintenant, en prime, un peu abusé de bières rafraichissantes.

Notre train arrivant à 21h à Ollantaytambo, les enfants préfèrent manger ici avant de partir. Le Comedor s'impose naturellement comme étant la meilleure option. À 18h30 nous rejoignons la gare ferroviaire, et c'est ici encore pire que dans le reste de la ville, du Disneyland pur jus. Quel contraste avec tous ces terminaux de bus fréquentés au cours de notre périple, l'impression d'être dans un autre monde. Personnellement je ne me sens pas du tout "en phase". Départ du train façon Orient Express à 19h.

Une friandise nous est servie avec une boisson et une petite plaque de chocolat laissée en souvenir. 1h40 de trajet et nous sommes à Ollantaytambo, 15' supplémentaires et nous sommes à notre guesthouse.

En sortant de la gare de nombreux passagers montent dans des bus ou taxis qui les attendaient et les amèneront sur Cusco probablement. C'est pour nous un vrai plaisir que de passer une nuit supplémentaire ici. Même chambre au Chaska Wasi, douche chaude et au lit. Les 1ers ronflements se font bien vite entendre ; doux rêves en vue après une telle journée.

gifs-animes-fleches-106.gif  gifs-animes-fleches-107.gif

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 20 Mai 2017

×