2- Lima et route pour Paracas

gifs-animes-fleches-106.gif Mercredi 17 juillet gifs-animes-fleches-107.gif

Immersion péruvienne

La nuit fut calme mais pas franchement longue. Naturellement, nous sommes réveillés de bonne heure. La douche froide d'hier soir n'est qu'un mauvais souvenir ; ce matin l'eau chaude coule à flot. Au grand jour l'hôtel a vraiment des allures de musée, avec une déco très chargée à tous les étages.

Nous prenons notre petit déjeuner à l'étage supérieur de l'hôtel, sous la grisaille limenesque. 

Ben rencontre rapidement la faune locale ; paon et perroquets animent la terrasse mais pas de trace des tortues rencontrées par d'autres voyageurs.

Il nous ramène également de jolis clichés des toits environnants. Nous réalisons que nous sommes vraiment proches du centre-ville avec vue sur le couvent San Francisco de Asis.

Nous achetons nos billets de bus pour Paracas à l'agence installée dans le Hall de l'hôtel. L'hôtel en vend également, chose que nous ne savions pas, et nous nous excusons platement à la réception quand je l'apprends ; tous vendent les billets au même tarif, autant les acheter à l'hôtel, un service en valant un autre...

Nous partons marcher en ville, passage devant le Couvent que l'on observait depuis l'hôtel.

Comme toujours, l'objectif premier est de trouver une banque pour changer quelques euros.   

Une sorte de guide municipal, habillé aux couleurs de la ville, nous remet un plan et nous indique les bâtiments et musées à voir en ville. Il nous indique également qu'il est plus intéressant de changer auprès des "money changers" qui arpentent les rues de Lima que dans les banques. Ce sont les hommes aux gilets jaunes, clairement reconnaissables, et tout à fait officiels. Nous quittons le guide, un peu dubitatifs et allons malgré tout vérifier auprès des banques les taux pratiqués ; Ils sont bel et bien moins intéressants. En passant devant la Mairie, le type de la Sécurité nous confirme que ces "money changers" sont tout à fait fiables et nous amène à l'une de ses connaissances. Nous changeons donc nos euros directement dans la rue, à même le trottoir et repartons avec notre trésor ! 

La ville s'anime, nous humons l'air, prenons la température locale...

La Plaza Mayor est tout à fait caractéristique des villes péruviennes. Les bâtiments officiels entourent une place fleurie et conviviale, où se retrouvent touristes, guides et vendeurs en tout genre.

La Cathédrale est accolée au Palais Arzobispal, reconnaissable à sa façade baroque ornée de balcons en bois sculpté et ajouré. 

De l'autre côté de la place, balcons et façades colorées.

La Municipalidad (mairie) se visitant, nous acceptons la visite guidée qui nous est proposée.

Visite très intéressante et parfaite pour se mettre l'espagnol dans l'oreille. Salle du conseil, salle de réception, bibliothèque et terrasse qui nous intéresse surtout pour la vue qu'elle offre sur la Plaza Mayor.

vue sur la Cathédrale

vue sur le Palais du Gouvernement.

Des manifs sont prévues aujourd'hui et la présence policière en ville est importante. 

Après avoir flâné dans les rues aux abords de la Plaza Mayor, nous attendons la relève de la garde… en vain. Un spectacle est prévu dans la cour du Palais du Gouvernement, pas de relève aujourd'hui.

Direction Paracas

Nous retournons à l'hôtel et attendons notre taxi pour nous amener au terminal de bus de Cruz del Sur. Les compagnies de bus ont chacune leur propre terminal, pas de terminal central comme dans certaines villes. Ce sera le frère de notre chauffeur de la veille qui nous convoiera aujourd'hui. Il est 12h30, en 30' nous sommes à la gare de bus. Notre chauffeur nous accompagne à l'intérieur du terminal et se fait un plaisir de nous aider à récupérer nos billets sur présentation de notre Voucher. Le terminal est très bien organisé, on sent tout de suite que la compagnie maitrise le transport. Enregistrement et pesée de nos bagages avant chargement.

A 14h30 nous quittons Lima. Le bus est "tout confort", et l'un de nous est même surclassé en partie inférieure du bus. Thom aura donc la chance de profiter de ce siège "grand confort", un peu plus large que le nôtre, avec écran individuel. TV, wifi et repas à bord pour tous. La route vers Paracas longe la côte, assez monotone, d'autant plus que le soleil ne s'est pas levé aujourd'hui, même sur la côte.
Nous traversons des zones désertiques, des bidonvilles et arrivons finalement à Paracas à 18h30. Il fait déjà nuit. Récupération des bagages après contrôle rapide des étiquettes apposées sur les bagages à l'enregistrement. L'arrêt de bus n'est pas au centre de Paracas, nous marchons donc le long de la route principale jusqu'à notre hôtel situé au centre de la ville. En chemin nous sommes, assez logiquement, interpellés par 2 gars qui nous proposent d'abord un logement puis la fameuse excursion aux îles Ballestas et visite de la réserve, que nous prévoyons de faire demain. J'enregistre leur proposition de prix, qui me parait bien basse, et nous leur promettons de venir les voir à l'agence une fois installés à l'hôtel.

Nous logeons à l'hostal El Amigo, réservé depuis la France. L'hôtel est impeccable et l'accueil charmant.

Nous étions attendus et sommes rapidement conduits à nos chambres, toutes 2 avec salle de bain privative.

Dépose express des sacs et nous repartons en quête de notre excursion du lendemain et de nos billets de bus pour rejoindre Arequipa la nuit suivante. Nous retrouvons l'un des 2 gars à l'agence Emotion Tour Peru.

Maintenant que nous sommes à son agence le gars tente de nous vendre bien plus que le simple package "Ballestas + Réserve". Nous restons sur notre idée et il nous annonce alors qu'il n'y a plus de place pour cette excursion. C'est sûr qu'au prix annoncé, il a dû les vendre super vite ses places… à moins que ce prix n'était qu'une manière très fine d'attirer le touriste dans son agence pour lui vendre tout autre chose… Tenaces et convaincants sans doute, nous obtenons finalement nos 5 places pour l'excursion au prix annoncé à la sortie du bus.
Nous nous attaquons maintenant à l'achat du bus de nuit Ica-Arequipa. Il n'y a pas de départ direct de Paracas, nous irons donc à Ica par nos propres moyens et y embarquerons pour Arequipa. L'achat semblait très simple, mais les secrets de l'informatique en ont décidé autrement. Le gars a beau passer plusieurs coups de fil, pas moyen de valider l'achat et de décrocher le fameux Voucher, échangeable en gare d'Ica. Nous repartons de l'agence à 21h, sans les billets, mais avec l'assurance qu'il nous les donnera demain, lors de l'excursion.

Nous sommes tous fatigués : décalage horaire, négociation, et bus nous ont épuisés. Personne n'a le courage de partir en quête d'un resto dans ce Paracas bien calme et désert ce soir. La supérette en face de l'hôtel nous permettra d'acheter une collation et à 21h30 nous sommes ravis de nous glisser sous les couvertures.

gifs-animes-fleches-106.gif  gifs-animes-fleches-107.gif

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 10 Oct 2016

×