Ella - Tissaharama

gifs-animes-fleches-106.gifDimanche 3 marsgifs-animes-fleches-107.gif

Ella à Tissaharama

Encore un concert de chiens errants cette nuit. Vraiment dommage que cela soit systématique, ça gache un peu le cachet de cette guesthouse et les commentaires des autres voyageurs indiquent que nous ne sommes pas les seuls à avoir la visite de ces chiens.


Nous quittons la guesthouse vers 9h avec la désagréable surprise de voir notre note rallongée de plusieurs suppléments, notamment le thé du petit-déjeuner, un comble au Sri Lanka ! Nous accepterons de payer celui qui nous a été servi le soir (même si nous savons que son prix est démesuré, 50 rs, contre 15-25 rs en ville), mais pour celui du déjeuner ce sera Non. Cela nous laissera un goût amer, l'impression qu'à chaque fois que l'on négocie le prix de la chambre, ils tentent par tous les moyens de récupérer ce qu'ils ont perdu. D'autant plus décevant quand on vous déclare à plusieurs reprises que les chambres ne sont pas pour le business mais pour le plaisir d'échanger avec les voyageurs....

Nous marchons jusqu'à l'arrêt de bus. Aujourd'hui nous partons sur Tissaharama. La fille de notre guesthouse nous a conseillé de prendre le bus de Matara et de descendre à Wirawila junction pour aller sur Tissa. Un vieil homme oriente tous les touristes qu'il croise vers ce fameux bus pour Matara, le n°31. Dans le bus nous trouvons 2 places assises et lors du passage du contôleur je suis très surprise du tarif annoncé : 600 rs pour nous 2 ! Jamais nous n'avons payé si cher pour un bus, et le trajet n'est pas plus long que d'ordinaire, ni le bus plus luxueux. 
animation Alice : gif colèreDes Hollandais assis derrière moi protestent fermement sur le prix du bus, ils crient à l'arnaque et menacent d'aller voir les flics. Le contrôleur s'emmèle les pinceaux dans les montants qu'il leur donne et finalement ils paieront 75 rs chacun pour aller jusque Wellawaya. Convaincus que 300 rs chacun est excessif, nous faisons comme eux (négociation avec le contrôleur et remboursement de l'excédent).

Nous descendons à Wellawaya et recherchons un bus pour Tissa. Pas facile de trouver le bon bus ; dès que quelqu'un s'approche c'est dans l'idée de nous embarquer en tuktuk ! Finalement nous voilà tous les 4 dans le bus n°35 à destination de Matara, avec arrêt à la jonction pour Tissa. Nous paierons 80 rs, ce qui nous fait un trajet global, 2 fois moins cher que si nous étions restés dans le 1er bus. Il y avait donc bien selon nous arnaque et probablement un accord entre le vieux monsieur d'Ella et le contrôleur du bus 31.

Arrivés à Wirawila junction nous descendons avec le couple de Hollandais, Colin et Sana, ainsi que 2 Allemands, Oliver et Tobbias. Une jeep est là et propose de nous emmener tous les 6 sur Tissa pour un prix plus que correct. C'est parti. En route le chauffeur tente de nous vendre son safari, ses chambres, bref la totale ! Pas de chance pour lui, Colin sait déjà où il compte aller, les Allemands ont  repéré la même agence pour le safari, Traveller's Safari Inn, et nous, n'ayant rien de prévu, nous nous rallions à l'avis de groupe avec plaisir ! Les discussions sont animées, le chauffeur refuse de nous déposer à l'endroit convenu et finalement le responsable de Independant Traveller Safari vient nous chercher tous les 6.

C'est vraiment notre jour de chance car le gars a 3 chambres de libres. Les chambres sont très propres, avec de grandes salles de bain et les tarifs très corrects, c'est réglé pour ce soir, nous logeons au Safari Inn.

On continue sur la lancée et négocions le safari pour demain : une jeep pour nous 6, départ 5h, retour midi. On tombe très vite d'accord entre nous et voilà une autre affaire de réglée.

Tissaharama le temps d'une après-midi

Ben et moi partons marcher vers le lac, il est 14h.
Nous nous arrêtons d'abord au grand Dagoba blanc, entre le centre ville et le lac. Il aurait contenu une dent de Bouddha et un os frontal sacrés. Des familles entières sont venues visiter et prier au pied du Dagoba.

En face, un grand parking et surtout, des boutiques pour faire le plaisir des enfants et peut-être de quelque touriste.

Nous sommes dimanche et l'activité bât son plein autour du lac, les locaux s'y baignent, pique-niquent et profitent gentiment de la vie. Belles photos pour Ben.

En longeant le dagoba...

Rizières autour du dagoba

Bain dominical

Surveillance sur le lac...

et aux abords.

En rentrant nous faisons quelques courses au supermarché en prévision du petit-déjeuner de demain. 16H30, pause détente à la guesthouse qui a le gros avantage d'avoir une connection wifi !

Nous descendons dîner en ville et sommes rejoints par Oliver et Tobbias ; l'ambiance est bonne et le safari s'annonce être un bon moment demain. Pas de coucher tardif, demain le réveil sonnera à 4h30. 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 29 Avr 2016

×