3-Negombo - Dambulla - Sigiriya

gifs-animes-fleches-106.gifDimanche 24 févriergifs-animes-fleches-107.gif

En route pour Dambulla

Quand on règle son réveil sur son téléphone resté à l'heure française, ça ne réveille personne à 7h du matin ! De ce fait le démarrage se fait plus tard que prévu. Un peu avant 9h nous quittons la guesthouse et hélons le bus 905 faisant route sur Negombo. À la gare routière le bus 34 Intercity pour Kurunegala ne part qu'à 10h ; le bus "normal" part 20 minutes plus tôt mais multiplie les arrêts... On opte pour le grand luxe du bus Intercity climatisé.

Cherchez l'insolite !

Gare de bus de Kurunegala 

2H30 plus tard nous sommes déposés à Kurunegala. Il suffit de demander où se trouve le bus pour Dambulla, il y aura toujours quelqu'un pour vous renseigner. Nous embarquons donc, dans la foulée, pour Dambulla. Le bus est bondé, il nous dépose vers 14h30 à Dambulla (compter un peu moins de 2h de trajet).

Dambulla, les temples troglodytiques

Plutôt que de monter sur Sigiriya, nous choisissons de visiter les grottes de Dambulla cette après-midi et de rejoindre Sigiriya ensuite. Nous négocions avec un tuktuk le trajet jusqu'aux grottes, l'attente pendant notre visite puis la route jusque Sigiriya. Arrivés aux temples, couverture des genoux et des épaules indispensable. Ben portera le short en mode Taille basse, j'enfilerai la jupe, histoire d'être plus décente.

Dambulla se situe au centre du Triangle Culturel et au coeur géographique de l'île. La ville est surtout intéressante pour l'ensemble de temples troglodytiques qu'elle abrite.

Avant d'y accéder on découvre un gigantesque Bouddha doré, cadeau de la Thailande, de la Corée et du Japon. Il est mentionné comme "kitsch" dans certains guides, on approuve !

Nous prenons les billets d'entrée au site juste à côté, sur la droite quand on est face au temple. La grimpette jusqu'aux grottes est plutôt aisée etne nous prendra qu'un quart d'heure. Ben fait déjà de jolies rencontres.

En haut déchaussage obligatoire pour accéder au Sanctuaire. Un comptoir est prévu pour y laisser ses chaussures moyennant quelques roupies.

Porte d'entrée vers l'espace sacré des grottes

La vue au sommet est magnifique.

L'inconfort ne vient pas des rugosités du sol mais de la chaleur qui s'en dégage. Un bon conseil, visez les zones à l'ombre !

Le site comporte 5 grottes alignées côte à côte, et pour contourner un peu le monde présent sur le site, nous commençons par la grotte du fond.

 La 5ème grotte possède des fresques en piteux état et n'est, de toute évidence, pas la plus intéressante du site. 

La grotte suivante fut le site du 1er temple. Belles fresques au plafond, régulièrement raffraichies, et de nombreuses statues de pierre et de brique représentant des Bouddhas en méditation.

 Dans la grotte n°3 on retrouve un Bouddha couché, ainsi qu'une cinquantaine de petits bouddhas dans différentes postures.

 La seconde grotte est la plus intéressante. C'est la plus grande et elle renferme, elle aussi, un Bouddha couché de 10m de long, recouvert de feuilles d'or.

La dernière grotte que nous visitons, celle qui est la plus proche de l'entrée, est caractéristique par le Bouddha qu'elle renferme. Il est directement sculpté dans la roche. 

Sur ses pieds, joli décor de fleurs de lotus.

 Nous redescendons et profitons encore de jolies scènes chez nos amis les bêtes...

De Dambulla à Sigiriya

Après notre visite nous retrouvons notre chauffeur qui nous emmène maintenant à Sigiriya.

En chemin il nous propose de nous arrêter à une guesthouse qu'il connaît bien, le Lakmini Lodge. Ça tombe bien, je l'avais repérée dans les guides. À l'arrivée, déception puisqu'il nous dépose au Paradise Inn juste à côté. Il semble embarrassé et nous affirme que tout est complet au Lakmini. L'accueil est agréable mais la chambre un peu au-dessus de notre budget et l'homme n'est pas prêt à négocier.

Je marche jusqu'au Lakmini pour vérifier si tout est vraiment complet... Le propriétaire arrive et au moment de me montrer les chambres, se rend compte qu'il a perdu les clés de ses chambres ! Quel dommage ! À ce moment-là j'ai comme l'impression d'une arnaque sous-jacente ou plutôt d'une sorte d'accord entre chauffeurs et logeurs.

Nous demandons au chauffeur de nous amener sur les autres guesthouses ; complètes ou peu convaincantes, nous n'y trouvons pas notre bonheur. Ben profite de notre descente sur ce qui s'apparente au centre de Sigiriya, pour immortaliser le Rocher, sous les chaudes couleurs du soleil couchant. Voilà donc ce qui nous attend demain...

Des "Safaris éléphant" sont proposés ! Rien que l'arrivée nous donne envie... de passer notre chemin.... smileys cligne b wink gif Nous n'avons pas vraiment cette conception du Safari.

N'ayant pas trouvé notre bonheur en terme de logement, nous sommes contraints de retourner au Paradise Inn. La chambre est propre, la salle de bain grande mais l'accueil tendu gâche notre sensation de bien-être, qui ne fera que se détériorer au fil de notre séjour. 

Douchés, nous partons nous balader vers le lac aux environs. Les couleurs sont magnifiques... L'atmosphère reposante. 

On fait de jolies rencontres...

Belles scènes de vie dans cette campagne ; les enfants sont tout sourire.

 Au bord du lac, certains se lavent, d'autres lavent leur linge, d'autres encore pique-niquent.

 Au loin on aperçoit le Rocher paré de ses teintes nocturnes.

De retour à la chambre et à peine l'air conditionné en marche, le propriétaire nous demande de l'arrêter, visiblement nous n'avions pas compris que le prix donné pour cette chambre s'entendait sans clim... 

Nous envisageons de faire un peu de Skype avec les enfants, (la mention du wifi sur le panneau d'entrée avait aussi pesé dans notre choix) mais le wifi est payant ! Ben est excédé et l'ambiance n'est pas à la fête.

Nous prenons le repas sur place, et là encore surprise. Nous partageons le repas avec 2 britanniques et seul l'homme aura droit au poulet avec le Rice and Curry ; pour nous, version végétarienne, excellente au demeurant. Sympa, il partagera avec Ben. Le propriétaire viendra discuter un peu avec nous : il attache beaucoup d'importance au respect et à la protection de la nature ; il est fermier et l'argent n'est pas très important pour lui, mais il espère quand même construire d'autres chambres pour sa guesthouse....

Il est temps qu'on se couche et qu'on tourne la page de cette journée, Ben est sous pression !

gifs-animes-fleches-106.gifgifs-animes-fleches-107.gif

Commentaires (1)

David
  • 1. David | 08 mai 2013
Et oui il faut garder en tête que cette région du monde est réputée pour être redoutable commercialement parlant.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 15 fév 2018